Articles du mois janvier 2010

Ombre du soir

Share Button

coucher soleil sur Railay

Koh Lanta vainqueur par KO

Share Button

J’ai surv√©cu √†¬† Koh Lanta ! Et je dois dire que √ßa a √©t√© assez facile. Je n’ai pas eu √†¬† construire de hutte avec des feuilles de palmiers, y avait des hotels dont certains avaient d√©j√†¬† des huttes en bois et palmiers mais vachement mieux foutues que celles des candidats du jeu de TF1. Pas eu besoin de chasser ou p√™cher non plus, suffisait d’aller au restaurant et notamment √†¬† ce petit boui-boui ( non pas le gars avec la voiture jaune, √ßa c’est Oui-Oui ) o√Ļ on peut manger un riz saut√© pour 40 bahts et o√Ļ d√®s le deuxi√®me jour la cuisini√®re me consid√©rait presque comme un membre de la famille et mangeait avec moi m’offrant une partie de son plat lorsqu’elle √©tait rassasi√©e, contente de parler Anglais et d’avoir un habitu√©. Et pour les feux de camp, il y en avait bien mais les gens faisaient cuire des brochettes dessus. Pas de petits papiers o√Ļ on marque le nom de quelqu’un qu’on veut expulser de l’√ģle. Il para√ģtrait d’ailleurs que c’est le passage de l’√©mission pr√©f√©r√© d’Eric Besson. Une rumer peut-√™tre… Non, franchement, c’est pas du tout le calvaire, Koh Lanta, au contraire, c’est limite le paradis ! La partie la plus compliqu√©e a peut-√™tre √©t√© de monter ma valise et moi-m√™me dans un longtail sur la plage de Railay et d’aller litt√©ralement √†¬† l’abordage du ferry en provenance de Krabi qui ne peut s’approcher des c√ītes faute de quai ou de jet√©e. Et encore, c’√©tait marrant √†¬† faire.
Koh Lanta, c’est d’abord une horde de gens qui crient et essayent de vous embarquer vers l’h√ītel pour lequel ils rabattent ou dans leur taxi. Ensuite pass√© le semblant de ville pr√®s de l’embarcad√®re des ferrys, c’est une √ģle pas tr√®s d√©velopp√©e. Enfin si mais le d√©veloppement ne se fait surtout que d’un c√īt√© de la route. C√īt√© littoral √©videmment avec les h√ītels, les resorts et autres complexes de bungalows plus ou moins rustiques. Mais ils sont erlativement distants les uns des autres et il existe des nomans land m√™me √†¬† Klong Dao, la plage la plus d√©velopp√©e et la plus touristique. Si bien que vous vous retrouvez sur une plage magnifique avec peu de voisins si vous descendez simplement l’all√©e de votre lieu de vill√©giature ou carr√©ment seul si vous crapahutez un peu comme moi. J’ai ainsi trouv√© une petite crique √†¬† Klong Dao sans ses petits rochers poreux qui √†¬† marr√©e basse peuvent un peu vous dissuader de vous jeter √†¬† l’eau. Endroit absolument d√©sert, avec un bateau et parfois en haut de la plage ses marins qui dorment √†¬† l’ombre dans des barques √†¬† sec. Oui, d’acord, je dois dire qu’un jour, il y avait aussi √†¬† l’autre bout de l’anse, un nudiste. Un homme malheureusement. Et une autre fois, une famille de Tha√Įlandais est venue se baigner et me lancer des « Hello ! » et s’enthousiasmer lorsque je sortais des mots tha√Į comme wa√Į nam qui signifie nager. Un petit coin tranquille qui restera ma plage pr√©f√©r√©e de Tha√Įlande et que j’ai d√©cid√© de baptiser tr√®s modestement Michael’s Creek. En plus l’eau est un peu plus froide qu’√†¬† Railay. On sent bien la fra√ģcheur de l’eau transparente nous envahir gentillement. Et je me suis laiss√© envahir longtemps, tr√®s longtemps et souvent.
Koh Lanta - Klong Dao
Fin de journ√©e sur Michael’s creek

Apr√®s c’est vrai qu’√†¬† c√īt√© de la plage, lire sous un palmier, manger son petit dej face au bleu turquoise de la mer et au ciel bleu azur laissant quelques nuages d’un blanc immacul√© le traverser, nager ou se laisser flotter berc√© par le timide remous des vagues, il n’y a pas beaucoup d’activit√© et mieux vaut √™tre v√©hicul√© pour profiter des rares commodit√©s de l’√ģle. Pas de discoth√®que, pas de ladies bar ici mais quelques troquets tr√®s sympas sur la plage o√Ļ l’on peut d√©guster cocktail et bi√®res locales face √†¬† la mer et au ciel √©toil√©. Pour quelques jours ce farniente expectatif m’a tout √†¬† fait convenu. Pour les touristes comme moi qui n’aiment pas leurs cong√©n√®res, c’est le lieu id√©al pour se reposer, se ressourcer, oublier tout ce qu’il y a √†¬† oublier et plus encore.
Koh Lanta - plage Thailande
Pour moi de toutes les Koh, toutes les √ģles de Tha√Įlande, Koh Lanta est ma pr√©f√©r√©e, les battant toutes sans contestation. M√™me Railay, Ton Sai et ses paysages magnifiques et son peu de farangs n’aura pas fait le poids. Koh Lanta vainqueur par KO ! Et pourtant impossible de trouver des Kinder l√†¬†-bas.
Alors, surtout n’y allez pas ! Vous ma la casseriez. Ce que j’aime avant tout, c’est qu’il n’y ait que moi l√†¬†-bas ūüėČ

Trouver un hotel à  Koh Lanta

Railay to heaven

Share Button

Je me rends compte que je n’ai pas partage avec vous ma decouverte culinaire la plus importante du voyage: je sais comment on dit pas epice ! Il suffit d’ajouter a la fin du nom de votre plat la formule ma√†¬Ļ¬Ź sa√†¬Ļ¬Ź peek. Et puis c’est facile a retenir. Pour ne pas dire « A√†¬Ļ¬Źe, ca pique ! », pensez a dire ma√†¬Ļ¬Ź sa√†¬Ļ¬Ź peek au moment de la commande. Tout ca pour dire que ce matin, je me rends a Railay. D’apres les informations dont je dispose ce serait probablement l’un des plus beaux endroits de Tha√†¬Ļ¬Źlande, si ce n’est LE plus beau. Nous avons donc decide de verifier ca sur place en camera cachee. Euh pardon, j’ai trop regarde Envoye special moi…
Je tire ma valise sur le petite centaine de metres qui separe mon hotel de l’embarcadere. Je sais qu’un longtail part la-bas vers 10h. Je dis vers 10h parce qu’en fait, il ne part que quand il a assez de clients pour que ce soit interessant pour lui. Idealement quand il est plein. Nous serons 8 a bord lorsqu’il larguera les amarres. Le trajet dure trois quarts d’heure et si l’embarcation est rudimentaire, pas besoin de climatisation, les eclats de vagues nous rafraichissent parfaitement. Nous arrivons dans une crique entoure de grands pics de pierres au facades abruptes et a la vegetation foisonnante sur leurs cr√†¬Ļ‚Äönes. Avec la mer bleu turquoise, les palmiers, le sable fin, c’est vrai, y a pas a dire, c’est pas laid par ici. Le bateau s’arrete. Son proprietaire se jette a l’eau, pas de panique, y a largement pied, et nous invite a l’imiter. Il n’emmenera pas son embarcation plus loin pour que nous puissions descendre a sec. Il faut dire qu’on debarque sur la plage, il n’y a pas de quai, pas de jetee ici. Petit souci pour moi et ma valise de 25 kilos que je dois donc porter a bout de bras et au dessus de mes hanches sur une cinquantaine de metres. Challenge reussi ! Au mental sur les derniers metres.
Railay Krabi Thailande

Reste a trouver le seul complexe abordable de l’isthme, j’ai nomme le Rapala Resort. Ce n’est pas la porte a c√†¬Ļ‚ÄĚte et il n’y a ici aucun vehicule motorise a roues a Railay ( parce des bateaux, ca il y en a ! Je traine mon fardeau et apres la rude ascension d’un escalier, je prend place dans mon bungalow plus que spartiate et cher pour un cabanon defraichi avec juste un matelas sur le sol et un oreiller, un ventilo et une salle d’eau des plus sommaire, le tout avec une legere odeur de pourriture. Bref, pas tout a fait l’extase, surtout pour 600 bahts. Mais bon, je me dis que comme ca je ne serais pas tente de trop rester enferme dans mes appartements. Je suis sur Railay Est, la jolie plage est, parait-il, a Railay Ouest a 10 minutes de marche. Et je dois dire que oui, cette plage est magnifique. L’eau calme est turquoise cottoie des grandes formations rocheuses, falaises et il√†¬Ļ‚ÄĚts. Le temps est sublime. Peut-etre que le spot du soleil emet un peu trop de watts mais c’est superbe. Et sur le sable eparpilles, des touristes. Pas tant que ca pour un lieu aussi beau. Probablement parce qu’il n’est aujourd’hui encore pas si facile d’acces et un peu coupe de tout. Je serais etonne que ca reste le cas dans un avenir proche.
Plage Railay West - Krabi

Forcement apres avoir pratique mon rituel photographique, je me baigne. Longtemps, tres longtemps. Je fais beaucoup la planche, le nez en l’air a me laisser bercer par la delicate danse des vagues. Et je regarde en l’air le haut des falaises. Pfff, je pourrais rester comme ca des heures. Et je le fais presque d’ailleurs. Crapahutant dans l’ile, je decouvre une plage un peu plus isolee mais encore plus jolie car sur tout une partie, le pied des falaises arrive exactement sur la plage et elle est encore moins peuplee. La plage de Ton Sai, c’est le paradis ! Bon avec quelques defauts, l’eau de la grande piscine avec les bateaux et les vagues est un peu trop chaude pour qu’on puisse vraiment se rafraichir dedans et il n’est pas toujours evident de trouver de l’ombre car elle est exposee plein ouest. Oui, je sais, je fais que Railay, euh r√†¬Ļ‚Äöler ! Non mais serieusement c’est sublime. Un petit avant-gout du paradis.
Plage Ton Sai - Krabi
Plage TOn Sai Thailande
D’autant que j’ai trouver un bungalow pour juste 200 baths de plus au Railay Garden View Resort qui est juste genial. Payer si peu en plus pour un tel bon dans le confort, c’est surprenant. Une adresse que je vous conseille. A mon avis le meilleur rapport qualite prix de l’endroit.
Et puis, le soir, juste avant le petit chemin qui mene au Garden View Resort, il y a le Last bar avec sa petite terrasse de bois ou vous pouvez vous assoir sur des coussins autour d’un table basse eclairee a la lampe a huile en sirotant un cocktail et comptant les etoiles. Faites juste attention de ne pas vous endormir.
Si vous le pouvez ralliez Railay, passez acheter des Kinder a la superette pres de la plage ( et oui, y a forcement des Kinder au paradis ) et crapahutez dans le petit chemin, enfin chemin tres accidente qui passe de Railay Ouest a Ton Sai pour un paysage encore plus beau et une plage encore plus paisible. Vraiment, faut y aller, je vous dis ! Ce sera peut-etre la destination de ma lune de miel ūüėČ

Les photos de Railay sont dans la galerie.

Un ferry pour Krabi

Share Button

Oui, enfin, c’est plus exactement, un minivan, un bus, un ferry, un minivan pour Krabi. Mais ca faisait trop long comme titre et ca rimait moins bien. Vous l’avez donc compris, aujourd’hui, je quitte Koh Samui pour aller a Krabi. Un voyage maitrise meme si utilisant plus de moyens de transport que je pensais.
J’avais reserve la veille mon voyage dans un agence pour 450 bahts, bien decide a essayer la formule bus + ferry moins co√†¬Ļ‚Äļteuse. Et je dois dire qu’elle fonctionne bien. Un minivan japonais est venu me chercher a mon hotel a 8h20. Oui, les contructeurs automobiles francais, je ne sais pas ce qu’ils font mais apparemment, ils n’ont pas ete emus le moins du monde par le charme de la Tha√†¬Ļ¬Źlande car depuis le debut, j’ai vu en tout et pour tout 3 voitures de marque francaise. Des Peugeot et Citroen. Le vehicule continue donc son ramassage d’hotel en guesthouse pour finalement nous deposer a Na Thon, ville a l’ouest sur l’ile de Koh Samui et nous faire grimpe dans un bus aux jolis rideaux roses empestant la cigarette. Autocar qui demarre en direction du port d’embarquement. Nous quittons alors nos places et nous rendons a pieds a bord du ferry tandis que le bus s’engouffre dans le ventre du navire.
Embarcadere Koh Samui - ferry
Ferry Koh Samui
La plupart des farangs monte sur le pont et investit les bancs de bois, le reste des passagers prend place dans les fauteuils de la grande cabine. La traversee dure 2h environ et est tres agreable. Enfin un navire stable ! Nous debarquons, nous autres pietons et notre carrosse a Donsak, qui offre le spectacle d’un jolie paysage de formations rocheuses, de plages et palmiers mais des eaux aux reflets peu engageants. Nous reinvestissons le bus, puis prenons la route vers Surat Thani. La, on nous jette dehors avec nos valises. Petite instant d’agoisse. Nous attendons dans une agence de voyage qui a la bonne idee de faire restaurant. Un plat de pad thai et une heure plus tard, un nouveau minivan vient nous embarquer. Direction Krabi. Deux pauses cigarette plus loin, breaks imposes par le chauffeur visiblement accroc a la nicotine, le vehicule stoppe a Krabi devant une guesthouse qui tente bien s√†¬Ļ‚Äļr de nous enroler parmi la troupe de ses clients. Je ne sais pas exactement o√†¬Ļ‚ĄĘ je suis, je decline l’invitation et continue a pieds. Je tombe rapidement nez a nez, enfin si tant est qu’un hotel puisse avoir un nez, avec l’etablissement o√†¬Ļ‚ĄĘ je voulais dormir. Je m’y enregistre, depose mes affaires et redescends rapidement pour aller decouvrir le quartier.
Krabi - mer - paysage

Je suis pres du front de mer avec de jolies mangroves. Enfin, de mer ca ressemble plus a un paysage d’eau douce mais il s’agit apparemment bien d’un prolongement de la mer. Ici c’est un des ports. De nombreux longtails se proposent de m’emmener decouvrir les environs mais leurs tarifs ne savent pas me convaincre. Je trouve que l’endroit a beaucoup de charme et me plait a manger pour une bouchee de pain au marche de nuit sur le quai de delicieuses nouilles sautees. Si fameuses que mon estomac certes affame me convaincra qu’en demander une seconde ration. Je finis mon repas par une crepe au Nutella achetee a un stand un peu plus loin et me voila bien rassasie. La journee se finira un peu moins bien car je decouvrirai en voulant recharger mon telephone que le chargeur manque et retournant toute ma valise persuade de l’avoir empaquete le matin, j’en arrive rapidement a la conclusion que j’ai ete victime d’un vol. Mon chargeur, 5000 bahts en liquide, mon rasoir electrique et une cle USB m’ont ete derobees. J’en informerai la fille de l’accueil qui sourira de maniere embarrassee. N’etant pas s√†¬Ļ‚Äļr a 100% que les objets ont disparus a l’hotel, le plus probable car lorsque je suis sorti manger j’ai eu la flemme de fermer ma valise, ou lors du voyage minivan-bus-ferry-vous connaissez la suite, je ne donnerai pas d’autres suites bien qu’ayant hesite me declarer le vol a la police. Ca sera une lecon pour moi. Ne pas etre trop confiant, ni flemmard. Comme dt si c’est le seul vol donc je dois etre victime dans ce periple, je m’en sors pas si mal. Et puis sans rasoir, ma barbe va pousser et je vais de moins en moins ressembler a Harry Potter. C’est toujours ca de pris…
Prochaine etape: Railay ( vous avez 24h pour trouver ou c’est, moi, je sais, j’y suis deja )

Trouver un hotel à  Krabi

Koh Samui, merci de ne pas réveiller avant midi

Share Button

A Koh Samui, si vous vous baladez dans les rues t√īt le matin, enfin t√īt ici √ßa veut dire avant 11h, vous croiserez plus de chiens que d’√™tres humains. Non pas qu’il y ait des hordes de canid√©s qui envahissent l’√ģle √†¬† cette heure seulement, c’est juste que leurs meilleurs amis, les hommes, sont en train de pioncer. En m√™me temps, pour la plupart ils n’ont rejoint leur lit qu’il n’y a quelques heures. Car, oui, ici, rien n’est fait pour qu’on dorme la nuit. Quelle id√©e farfelue en m√™me temps de dormir la nuit, franchement ! Et avant midi, la quasi totalit√© des commerces et restaurants n’ont que leur rideau de fer √†¬† vous proposer. Faute de clients.
La nuit donc, il y en a pour tous les go√†¬Ľts. Les amateurs de foot et de bi√®re, trouveront multitude de pubs proposant des matchs de premi√®re league ( oui, du foot anglais, il faut boire des alcools plus forts pour appr√©cier le championnat de France ), pour la musique live, il y a aussi quelques adresses, avec des reprises des Beatles ou ce groupe de filles excit√©es en mini-jupes au Coyote je sais plus quoi qui valent plus pour l’image que pour le son ou encore le Reggae Pub en d√©but de soir√©e, pour ceux qui aiment les filles qui vous font des compliments et s’habillent assez court, il y a deux rues ne regroupant quasiment que des bars √†¬† h√ītesses, pour se remuer le popotin, il y a plusieurs bars avec piste de danse et bien s√†¬Ľr le fameux Green Mango, faut juste aimer la house musique qui est apparemment le sel genre musical enseign√© √†¬† l’√©cole de DJ de Koh Samui. Il y a m√™me un Ice bar si l’hiver vous manque finalement. Avec un cocktail appel√© H1N1 servi dans une grosse seringue pour vraiment √™tre comme en Europe. Non, je plaisante mais √ßa serait une id√©e ! Temp√©rature √†¬† l’int√©rieur -7 ¬įC. On vous fournit la veste polaire.
Et le jour et bien c’est plage, massage, boisson, shopping dans les nombreuses √©choppes. Et on peut aussi aller voir les quelques temples de l’√ģle. Je m’√©tais pour ma part promis d’aller voir au moins celui au chedi dor√© qui tr√īne sur une colline et qu’on voit depuis la piste de l’a√©roport. Mais avant direction le Big bouddha, rien √†¬† voir avec la chanson de Carlos, √ßa c’√©tait Big bisou. Lui aussi est pr√®s de l’a√©roport. D’ailleurs de l√†¬† on peut voir les avions atterrir. Un grand escalier m√®ne √†¬† la statue dor√©e.
Big Bouddha - Koh Samui
Big Buddha - Koh Samui
De l√†¬†, on a une vue sur la plage de Bophut o√Ļ la mer est bien plus calme que Chaweng et ces sempiternels rouleaux mais a une couleur bien moins engageante. Probablement √†¬† cause des bateaux de p√™che, nombreux par l√†¬†-bas. Je me fais photographier par une jolie jeune fille tha√Į en robe blanche √†¬† fleurs qui croit l’avoir fait discr√®tement. Mais rien n’√©chappe √†¬† mes sens super d√©velopp√©s. En face du bouddha, en bas, j’aper√ßois un petit bras de mer avec des statues amusantes plant√©es dans l’eau. Oui, je dis amusantes car je ne connais pas leur signification donc faudra s’en contenter.
Koh Samui  - statue
Puis je remonte dans le taxi avec la propri√©taire duquel j’ai convenu de haute lutte qu’elle m’emm√®ne ici puis au temple sur la colline avant de m’abandonner comme une pauvre chaussette pour la modique somme de 300 bahts.
Du haut du temple, on a une belle vue sur l’a√©roport et sur le lac avec un peu plus loin le littoral. Sinon le b√†¬Ętiment en lui m√™me n’offre pas de surprise. Des petites pens√©es sont √©crites sur des pancartes de bois et plant√©s sur les arbres le long des marches menant √†¬† l’√©difice. Souvent traduites en Allemand, je commence √†¬† me demander si c’est pas la seconde langue officielle de la Tha√Įlande, et parfois en Anglais mais jamais en Fran√ßais. Je me vexe et redescends apr√®s avoir immortaliser la vue.
Wat Yai Koh Samui
Aeroport Koh Samui - Bangkok Airways
Retour √†¬† pieds jusqu’√†¬† mon h√ītel avec petite halte pour me nourrir d’un plat de pad tha√Į. Je recroise la tha√Į du Big bouddha qui me fait un grand sourire, je continue mon chemin. Une centaine de m√®tres plus loin, j’entends derri√®re moi un timide « Excuse me« , c’est elle qui me demande pourquoi, je marche si vite. J’aurais bien r√©pondu parce que j’ai de grandes jambes mais je lui fais savr que j’ai bien remarqu√© qu’elle m’a pris en photo ce matin, elle rougit. Bref, on mange ensemble, elle m’explique qu’elle est infirmi√®re √†¬† l’h√īpital de Koh Samui et fait des horaires de nuit. Elle parle m√™me un peu Fran√ßais. Elle posera pour quelques photos sur la plage avant de partir travailler. Ah oui, j’oubliais elle me trouve beau. Je vais immigrer ici moi ! On m’a jamais dit aussi souvent que j’√©tais canon que ces derni√®res semaines. Canon et ressemblant √†¬† Harry Potter. Faut croire que l’apprenti magicien est le fantasme de toutes les Tha√ģlandaises.
Je me suis rendu dans deux autres wat. Le Kunaram, o√Ļ un moine momifi√© a bien gard√© l’esprit de l’√ģle, non pas qu’il danse sur de la house musique, il est mort quand m√™me, mais en position de m√©ditation, il arbore de jolies lunettes de soleil. comme quoi, on peut √™tre d√©c√©d√© depuis 40 ans et rester branch√© !
Moine momifie - Wat Khunaram - Koh Samui

Un peu avant, le Wat Sammet, au bout d’un chemin, vaut surtout pour les √©l√©ments de son grand portique, le temple en lui-m√™me √©tant modeste et pas des plus int√©ressants. On est ici, un peu plus dans les terres et on retrouve le calme, la nature et des tha√Įlandais qui vous sourient un peu surpris que vous soyez venus l√†¬† plut√īt que de vous dorer la pilule √†¬† la plage. Mais c’est que ma pilule, elle est d√©j√†¬† assez dor√©e.
D’un autre c√īt√©, rien n’est fait pour vous encourager √†¬† venir ici. Je suis d’abord mont√© dans un taxi, lui expliquant que je voulais me rendre au Wat Kunaram. Il m’annonce avec aplomb « 1200 bahts » pour l’aller et retour. J’ai m√™me pas pris la peine de n√©gocier. Je l’ai plant√© l√†¬† et j’ai march√© quelques m√®tres avant de monter √†¬† l’arri√®re d’un taxi collectif qui me demandait 100 bahts pour me d√©poser l√†¬†-bas. Les taxis √†¬† Koh Samui ont tous la flamme « Taxi-meter » sauf qu’aucun n’a de meter et que dans leur fixation des prix y en a qui n’ont peur de rien. Pour 1200 bahts, je peux aller jusqu’√†¬† Chiang Mai ! Bref, √©vitez les taxis et montez dans les camionnettes collectives. Il en passe tr√®s r√©guli√®rement sur les grandes art√®res.
Maintenant, je connais les deux visages de Koh Samui, celui que je qualifierais d’Ibiza de Tha√Įlande et l’√ģle plus tranquille, plus rurale, o√Ļ j’ai retrouv√© un contact par des sourires, des mouvements de t√™tes avec les habitants. Pour la baignade, la beaut√© du littoral, les prix aussi, je pr√©f√®rerai probablement Koh Tao la prochaine fois. Reste juste √†¬† trouver quelqu’un pour m’accompagner. Envoyer vos candidatures avec lettre de motivation…

Trouver un hotel à  Koh Samui

Oh, ca oui !

Share Button

Pour sauter, c’est vraiment le mot, de Koh Tao a Koh Samui, j’ai cette fois pris place dans un grand catamaran motorise de la compagnie Lomprayah. Et je dois dire que contrairement a ce que je pensais, ca secoue encore plus que le bateau classique. Ici, on ne vous distribue pas de sacs mais des employ√©s sont d√©dies √†¬† la surveillance du moindre signe de malaise chez les passagers, pr√™ts a se jeter sur eux avec un sac plastique. J’imagine qu’ils ont suivi un entrainement sp√©cial avec des simulations, des parcours chronom√©tr√©s ect… On peut avoir le pied marin, ce n’est pas pour autant qu’on a aussi l’estomac marin. Je commence √†¬† le r√©aliser. La travers√©e a pas mal chamboule le mien et meme si aucun membre de l’√©quipage ne m’a bondit dessus me pr√©sentant un plastique ouvert, j’√©tais content lorsque je fus arrive a destination.
Koh Samui - vue

Le vent est tr√®s fort, la mer agit√©e m√™me sur la c√īte de Koh Samui ce qui rend le d√©barquement un peu sportif d’autant qu’il ne se fait pas sur une jet√©e mais juste avec une rampe flottante amarree au pont. Pas tout a fait l’image des cartes postales. Je monte dans le minibus num√©ro 2, celui qui va a Chaweng Beach o√Ļ est mon h√ītel car oui, naviguer avec Lompraya est 100 bahts plus cher que les autres compagnies mais le transport jusqu’√†¬† votre lieu de r√©sidence est compris et vu la distance parcourue, c’est finalement plus avantageux. Je pose valise et sac a dos au Silver Beach Resort o√Ļ j’avais d√©j√†¬† s√©journ√© il y a deux ans. Ce n’est plus le petit complexe modeste aux bungalows un peu d√©fraichis que je connaissais. Non, tout a √©t√© refait a neuf, il y a maintenant une jolie palissade en bambous, bref ca a de la gueule ! Et les prix sont √†¬† peine plus √©lev√©s. C’est mon h√©bergement le pus cher depuis mon arriv√©e en Tha√Įlande mais ca je le savais. A Koh Samui, il est tr√®s complique de se loger pour moi de 1000 bahts par nuit. Le stand de massage au bout de l’allee est toujours la mais leur tarifs ont double. Je crois reconnaitre la plus jeune masseuse, j’irai me resoumettre a ses doigts experts a un moment ou un autre. Mon restaurant favori, les 3 Monkeys a immigre de l’autre c√†¬Ļ‚ÄĚte de la route et est tout moderne. Vide de client mais tout clinquant. Il a laisse la place au Monkeys Bay Bar qui est juxtapose a mon h√ītel et qui tous les samedis soirs propose une f√™te g√©ante avec house music a fond les ballons sur la plage. Youpi ! Je ne pourrai pas dormir cette nuit. Extinction des platines a 4h du matin mais ca je le d√©couvrirai apr√®s. En m√™me temps Koh Samui n’est pas fait pour dormir la nuit. Je m’en doutais d√©j√†¬†, maintenant j’en suis s√†¬Ļ‚Äļr.
Plut√īt dans la soir√©e, je suis rentre dans un pub et je ne sais pas si c’est parce qu’on leur avait dit que c’√©tait mon anniversaire quelques jours plus t√īt, mais a peine arrive, ils m’ont offert des boissons et de la nourriture gratuite et ont m√™me tire des feux d’artifices ! Je dois avouer que ca c’est de l’accueil. Bon, d’accord, tout √©tait gratuit ce soir pour tous les clients, The Duke Pub f√™tait son ouverture en grandes pompes. Rien a voir avec moi. La femme du patron est m√™me venue me parler et me donner des nouvelles du temps a Paris o√Ļ elle √©tait il y a quelques jours. Moi, qui n’avait pas encore mange, je me suis r√©gal√© des accras de poissons, brochettes de poulet, feuillet√©s aux champignons, mini-hamburgers… Finalement, Koh Samui, c’est pas cher, on mange et on boit a l’oeil. Et comme il √©tait impossible de dormir dans mon bungalow, je suis alle au Green Mango, en me faisant attraper le bras au passage par des hotesses de bar qui me trouvaient handsome mais je pense qu’elles disent ca a tous les hommes qui passent. Les hommes qui passent maman… Oui, je fais un petit hommage a Patricia Kaas comme ca l’air de rien. Un peu d√©sinhib√© par le champagne et le vin servis chez Duke, je danse quelques minutes pour finalement reprendre ma balade nocturne et retourner a mon lit dans lequel j’attendrai une heure encore avant de ne plus entendre les basses de la musique du Monkey Bay.
Demain, c’est drinking beer contest au Reggae Pub ! Youhou !

Koh Tao rai ?

Share Button

Pour les gens qui ne sont pas parfaitement bilingue thai comme moi, une petit explication s’impose. « Tao rai ? » signifie « combien ca co√†¬Ļ‚Äļte ? » d’o√Ļ ce titre incroyablement subtile ! Une fa√ßon d’annoncer qu’ici, sur l’ile de Koh Tao litt√©ralement l’ile de la tortue ) les prix sont facilement 50% plus chers que sur le continent. Pour les denr√©es alimentaires, vu la difficult√© d’acheminement ca peut se comprendre tres bien, pour les h√©bergement, a mon avis, ca vient plus de l’afflux de touristes.
Pour me rendre donc sur cette ile paradisiaque, je suis d’abord descendu sur la cote voir Sean Penn, euh non Chumphon. Alors, bon ce jeu de mot-la marche que pour les gens qui savent comment on prononce le nom de la ville c’est a dire aucun occidental s’il n’y est pas alle donc probablement personne parmi les lecteurs de ce blog mais c’est pas grave. J’ai marche 4h dans cette agglom√©ration qui n’attire le farang que pour ses navettes vers les iles. Et effectivement, je n’ai d√©cel√© aucun charme, aucune raison m√™me la plus petite de s’attarder. En plus, il a plu des cordes toute la nuit ! Je me reveille donc avec les poules, le lendemain, enfin les filles de l’accueil de ma guesthouse, je veux dire. Soit a 5H30 pour un d√©part en bateau a 7h. Le temps est toujours couvert et il pleuviotte. Un petit air de Bretagne. Si j’arrive a Br√©hat au lieu de Koh Tao, je ne sais m√™me pas si je serais √©tonn√©.
L’embarcad√®re est a une quinzaine de kilom√®tres du centre ville, un bus genre ramassage scolaire mais pour touristes mal r√©veill√©s pas pour √©tudiants boutonneux vient me chercher. Comme il n’y avait plus de places sur les beaux catamarans a moteurs hyper rapides de la compagnie Lomprayah, je monte donc dans le m√™me type d’embarcation que celles du Chao Praya Express a Bangkok. La passerelle pour acc√©der au pont n’est large que de 50 cm et n’a qu’une rampe a gauche, cote de mon seul bras valide, et enjambe l’eau sur pr√®s de 3 m√®tres. Je me lance dans donc dans un num√©ro d’√©quilibriste consistant a porter ma valise de 25 kilos plus large que le pont sans me tenir a quoi que soit. Conscient que si a un moment ou a un autre je me rate, soit ma valise, soit moi, voire nous deux finissons a la mer. Je r√©ussis l’√©preuve et me qualifie pour la manche suivante: une session de 2h45 de montagnes russes. La mer est un peu agit√©e; la Bretagne je vous dis ! Au bout de 15 minutes, d’ailleurs, on se voit distribuer des sachets en plastique et je ne pense pas que ce soit pour y ranger nos chaussures. Personne ne les utilisera.
koh Tao embarcadère

Arrive a destination, chacun r√©cup√®re son bagage sur le quai ( plus besoin de jouer les funambules ) et s’engage sur un petit ponton de bois. Au bout, bizarrement pas de horde de taxis, pas de tuk-tuk ( il y en a apparemment pas sur l’ile ), que des gens qui veulent vous faire plonger. Mais moi, j’ai rien a me reprocher ! Des taxis visiblement, il n’y en a que des prives aussi. Je me fais donc conduire a mon dortoir sur la plage Hat Sai Ri. C’est la plus proche de l’embarcad√®re et il parait la plus anim√©e et am√©nag√©e. De nombreuses parties de l’ile restant a priori difficile d’acc√®s car n’ayant pas de vraie route.
Plage Koh Tao Thailande
Koh Tao island
Alors, oui, Koh Tao c’est beau. Ce sont ces paysages de carte postale avec les plages de sable blanc, la mer turquoise et les palmiers. Il est par exemple tr√®s agr√©able d’aller manger au restaurant du Dusit Buncha Resort et de profiter de la vue sur les iles de Nag Yuan, destination de beaucoup de clubs de plong√©es. On croise m√™me r√©guli√®rement des petites affichettes de pub pour des pr√©servatifs « home made » et garantis 20 ans d’un certain MJ. Je me demande bien comment il les fait main, j’esp√®re que c’est pas du tricot, et surtout comment on fait jouer la garantie. Certes, les bars et restaurants sur la plage vous offrent un cadre idyllique et agr√©able. Bien plus que ceux de Chaweng a Koh Samui et la mer y est plus calme. Et ici, ils ont eu la bonne id√©e de ne pas proposer de jet ski a la location, le fl√©au de Koh Samui selon moi. Bref, pour des vacances, le farniente, la plage, faire de la plong√©e, car c’est vraiment ca la grande attraction et sp√©cialit√© de Koh Tao, c’est g√©nial ! Pourtant, je n’ai pas envie de m’attarder ici. Parce que finalement si c’est sur le territoire de Tha√Įlande, ici ca n’appartient plus vraiment aux Tha√Įlandais. Je n’y trouve pas ce que j’aime dans ce pays. Et puis, j’ai probablement envie de continuer ma route aussi car s√©journer sur cette ile c’est surtout int√©ressant quand on ne vient pas seul.
Plage Ko Tao

Prochaine √©tape: Koh Samui…

Trouver un hotel à  Koh Tao

Avis de temples chouettes sur la Thailande

Share Button

En Thailande, il se construit en permanence de nouveaux temples. J’ai croise de nombreux edifices flambants neufs, a peine finis, a peine entames et deja frequentes par les fide√†¬ĻňÜles ou en phase d’agrandissement. Je ne sais pas exactement combien d’eglises sont en train d’etre baties en France aujourd’hui mais je suis sur que le nombre est ridiculement bas face a l’armee de lieux de culte encore en chantier ici.
Temple Nakhon Sawan
Temple sur les hauteurs de Nakhon Sawan
Tha Sung Urai Thani
Wat Tha Sung
Tha Sung √†¬Ļ‚ā¨ Urai Thani
La religion bouddhiste est vraiment omnipresente car outre les wat, il y a aussi de petits sanctuaires ou ce que moi j’appelle les mini-temples, c’est a dire ces maquettes repliques de temples en bois, presents au detour d’une rue, d’un chemin, dans une cour interieur… Et les lieux de culte en Thailande sont tres frequentes. Il faut dire qu’ils n’offrent pas l’austerite de nos eglises, synagogues ou mosquees. Il n’est pas rare d’y voir des animations s’y installer. Souvent des marches ou des stands de nourriture. Parfois m√†¬Ļ҆me, on se croirait dans une kermesse voir un parc d’attraction si on s’y rend un dimanche soir. Comme dans ce temple √†¬Ļ‚ā¨ la p√†¬Ļ‚Äįriph√†¬Ļ‚Äįrie de Phitsanulok qui le dimanche soir se pare de milles lumi√†¬ĻňÜres et neons, d’une mini-grande roue, d’un manege pour les enfants, d’une scene de concert, d’une autre ou l’on peut danser sur une musique tres repetitive, puis une troisieme ou se joue une longue piece d’un art dramatique traditionnel avec des costumes clinquants, des gags visuels ponctues par une instrumentation de cordes et de percutions et quelques hommes deguises en femme qui rappellent un peu les faceties de Jose Garcia sur Canal+. Ajoutez un immense marche compose en majorite de stands de nourritures et boissons mais ou l’on peut egalement acquerir un abonnement a la tele par satellite et la parabole qui va avec et vous avez un une foule incroyable qui vient se masser ici, prier, effectuer les rituels bouddhistes et s’amuser. Car oui, la religion, ce n’est pas que le silence, le recueillement, c’est la vie, la fete, la joie. Enfin, ici en tout cas.
temple phitsanulok
art dramatique thailandais
Je suis toujours etonne, par exemple, de voir qu’on peut plaisanter avec un moine bouddhiste avant qu’il vous asperge d’eau en recitant une pri√†¬ĻňÜere, qu’un etranger puisse se joindre au rituel sans etre regarde de travers, sans que ses maladresses, sa meconnaissance de ce culte ne lui soit reprochee verbalement ou plus sournoisement par des regards. Plus surpris encore quand un thai a une longue conversation sur son telephone portable en plein milieu des fideles dans un temple sans que personne ne s’en offusque. Et carrement sidere quand dans cet autre temple perche sur une montagne pres d’Hua Hin, on se voit offrir gratuitement une delicieuse glace au citron vert saupoudr√†¬Ļ‚Äįe de cacahuetes.
La religion ici ne s’est pas coupee de la vie, elle n’a pas revetu ce voile d’austerite, cette solennite que nous connaissons nous autres occidentaux. Elle est decontractee et c’est peut-etre ce qui explique la ferveur avec laquelle le culte est ici pratique. Alors, moi je dis: « Y a peut-etre des idees a prendre, Monsieur le Pape ! ». A quand un stand de glace dans la chapelle Sixtine ?

Des nouvelles de mon bras

Share Button

Ca pourrait etre le titre d’un livre passionnant, ca, Des nouvelles de mon bras, on roman o√†¬Ļ‚ĄĘ on vivrait l’aventure du heros mais que du point de vue de son membre superieur… Bref, lorsque j’ai postule a la presidence de ce blog, j’avais promis de publier un bulletin de sante tous les mois et comme je dis ce que je fais, je fais ce que je dis et je pense ce que je dis que je fais, voici un compte-rendu sur ma sante.
Aujourd’hui, ca faisait 3 semaines pile poil que j’avais ete empl√†¬Ļ‚Äötre, j’ai donc, selon les instructions qui m’avait ete donnees, eu le droit de retirer le bandage et la coque en platre qu’il renfermait pour decouvrir une peau plissee et grasse qui a tout de meme garde son joli petit bronzage ! Premier test pour savoir si je suis gueri, je fais pivoter l’avant-bras des deux cotes sans difficulte et sans douleur. Ca s’annonce bien. Deuxieme test, j’essaie de tendre le bras mais n’y parviens que partiellement. Le mouvement devient douloureux et se stoppe irremediablement sans parcourir les 20 derniers degres. Je suis a Bangkok, pres du Burumgrad Hospital, je l’avais un peu fait expres au cas o√†¬Ļ‚ĄĘ, donc je m’y rends. L’orthopedie c’est le 12e etage. Entretien avec un medecin en Anglais pis nouvelle radio. verdict: la fracture n’est pas completement resorbee. Ca valait bien le coup de se gaver de yaourts et de briques de lait au chocolat ou a la fraise pendant 3 semaines, franchement ! M’enfin, bon je peux effectivement me passer de platre maintenant. Reste juste a faire moi-meme des petits exercices de reeducation pour retrouver une extension du bras quasi normale et a ne pas trop le soliciter. Car oui, il y a un petit hic. Je ne devrais plus pouvoir tendre le bras aussi parfaitement que par le passe meme une fois ma convalescence brassiere achevee. Ben oui, elle est minuscule cette fracture mais assez mal placee. Juste au coude a la jonction des os de l’avant-bras et de ce que du coup il est pratique d’appeler l’arriere-bras. Alors, la comme ca, je me doute de ce que vous vous d√†¬ĻŇĹtes, enfin pour ceux qui ne pensent pas que je suis gentil avec mon bras mais qu’ils sont venus sur ce blog pour decouvrir l’Asie pas ma petite vie insignifiante, vous vous d√†¬ĻŇĹtes que pour un bulletin de sante ca manque de terme medicaux pointus, precis, incomprehensibles. Mais j’ai fait BTS Photo moi pas medecine !
Je vais repartir un peu plus serein et on va savoir assez rapidement si je peux nager malgre tout. Allez, direction les √†¬ĻŇĹles paradisiaques. Finis les vieilles pierres, les bouddhas couches, assis, debouts. Maintenant c’est sea, sex ad sun ( rayer la mention inutile ).

Cuisiner pour des tha√Įs

Share Button

M√™me s’il est vrai que c’est sympa de nager le bras droit en l’air, enrob√© dans du plastique alimentaire, j’ai trouv√© mieux √†¬† faire et suis reparti dans le Nord pour quelques jours. En lisant la suite, ceux qui suivent ce blog avec assiduit√© sauront tr√®s vite o√Ļ je me trouve. Les autres, ben, je vous conseille de relire tous les articles depuis le d√©but et vous souhaite bon courage !
Ayant un sp√©cimen farang sous leur toit, la famille chez qui je me trouve, fut ravie et curieuse lorsque je leur proposa de faire le d√ģner ce soir. La fille r√©p√©tant avec un grand sourire amus√© : « You cook aan-yen ». Et oui, je pr√©pare le d√ģner. La m√®re, je crois n’a r√©ellement compris qu’en fin d’apr√®s-midi quand j’ai commenc√© √†¬† me mettre aux fourneaux. Enfin, fourneaux, fa√ßon de parler car je n’ai √†¬† ma disposition en tout et pour tout qu’un r√©chaud, un micro-ondes, pas de vrai four, un wok et une casserole avec couvercle. Ca limite pas mal les possibilit√©s. Du coup, ce soir ce sera pasta ! Pas vraiment fran√ßais mais j’ai dit que je cuisinerai aan farang ( cuisine occidentale ) pas aan farang-seet
Premi√®re √©tape apr√®s avoir constat√© le d√©sert du frigo ou trois cannettes de Pepsi se battent en duel avec 2 yaourts ( perso, je mise sur les canettes num√©riquement plus nombreuses et plus impressionnantes ), aller faire les courses. La r√©f√©rence en mati√®re de grande surface ici c’est le grand C, pas un gourou, juste un supermarch√©. Le Big C, n’est pas tr√®s diff√©rent des enseignes fran√ßaises de par son agencement, la vraie diff√©rence, c’est que c’est un challenge de trouver les produits ad√©quates pour cuisiner √†¬† l’occidentale dedans. Pas d’herbes de Provence, pas de parmesan. Maisil y a bien des p√†¬Ętes, dans un tout petit pr√©sentoir tr√®s peu fourni mais il y en a. Ouf ! De l’huile d’olive aussi. J’ai donc les deux armes indispensables pour envahir les papilles tha√Įs avec mes pastas. Ca se pr√©sente pas si mal ! Pour le dessert, j’opte pour une improvisation √†¬† base de yaourt, fruits et biscuits.
Il est 17h, c’est parti, je me transforme en Cyril Lignac, j’essaie m√™me de prendre l’accent mais avec peu de succ√®s et me lance dans la pr√©paration du dessert. Je coupe les ananas et les fruits du dragon en d√©s, j’√©crase au pilon des palmiers ( non, pas des vrais, les petits gateaux, rassurez-vous ) et m√©lange du yaourt nature avec du sucre. Dans le fond de 3 verres je dispose une couche d’ananas, puis du yaourt, une couche de fruits du dragon, puis re-yaourt et je finis par les g√†¬Ęteaux √©miett√©s et quelques √©clats d’ananas pour faire joli. Et hop au frigo ! Reste √†¬† passer au plat principal et √†¬† s’organiser avec la seule plaque de cuisson √†¬† disposition. Je fais d’abord revenir au wok des tomates coup√©es en morceaux avec ce que j’ai trouv√© et qui ressemble √†¬† du persil mais au go√†¬Ľt plus fort, plus proche des feuilles de c√©leri finalement, des oignons et une bonne poign√©e de poivre pill√© histoire de m’adapter un peu √†¬† l’amour des tha√Įlandais pour les plats relev√©s et ne pas leur proposer quelque chose de trop fade. Ce sera la sauce. Puis je coupe des morceaux de poulet que je jette toujours dans le wok huil√© et oliv√© avec des champignons de Paris – oui, j’en ai trouv√©, dingue √ßa ! – du poivron rouge et un tout petit bout de piment hach√© menu menu. Ce sera la garniture. Reste √†¬† faire cuire les p√†¬Ętes, √†¬† repasser rapidement ma sauce et ma garniture au wok pour les r√©chauffer avant de passer √†¬† table et les pr√©senter dans des plats s√©par√©s pour permettre √†¬† mes cobayes d’√©ventuellement faire l’impasse sur l’un ou l’autre au cas o√Ļ ils n’aimeraient pas. Et hop, tout le monde √†¬† table !
Forc√©ment, j’angoisse un peu et guette les r√©actions. Ce sont surtout des rires et beaucoup de phrases ponctu√©es par d’autres rires. Je n’y comprends mot. Tik ( attention, gros indice pour savoir o√Ļ je me trouve ) me dit aimer beaucoup √ßa mais me d√©pose r√©guli√®rement des fourchett√©es enti√®res de son assiette dans la mienne. C’est vrai, qu’elle n’est pas une grande mangeuse et que les p√†¬Ętes c’est bourratif, donc je ne tirerais pas de conclusion m√™me si ce n’est pas tr√®s encourageant. Sa m√®re mange le tiers de son assiette avant de me regarder et de me r√©p√©ter « im », ce qu’avec le geste qui l’accompagne, je comprends vouloir dire qu’elle n’a plus faim. Moi, j’aime beaucoup le go√†¬Ľt de mon plat donc pour moi, j’ai rempli ma mission. Le reste est une affaire de go√†¬Ľt. Le dessert d√©clenche un peu plus d’enthousiasme. Tik me disant m√™me que je devrais les vendre. Et quand elle me demande le nom de ce met d√©licieux, je lui r√©ponds: »Michael’s Yogurt ».
Je suis sceptique sur le fait que ma cuisine ait vraiment plu, au moins pour le plat de p√†¬Ętes mais Tik m’a demand√© de me charger du repas de demain soir, j’imagine que √ßa lui a finalement plu. A moins que ce soit la flemme de faire √†¬† manger…


-hotels.fr
  • Blog de Thailandee.com
    Paperblog