L’île de Jeju et ses grand-pères

Share Button

Non, non, je ne sous-entends pas qu’à Jeju (prononcez Jéjou), il n’y a que des vieux…. La prochaine étape de notre voyage en Coréee, nous emmène à l’île volcanique de Jeju mais pas de panique, elle n’est plus en activité. Enfin, je crois… Nous avons pris la compagnie Jeju Air et ses avions dont la queue vous fait un clin d’oeil, depuis le second aéroport de Séoul, celui de Gizmo, euh non pardon, Gimpo – lui a priori si on lui jette de l’eau dessus, il ne se transforme pas en Greemlin – aussi accessible en AREX mais dans sa version « je m’arrête partout, et pis c’est tout ! ». On part, sous la pluie et on arrive… (suspense)… sous la pluie battante. On a pris nos quartiers dans le sud de l’île à Seogwipo. Le temps de faire les courses, de se gaver de la très bonne pizza du E-mart voisin et de faire un petit tour à pieds, la nuit tombe.

Le lendemain, il fait grand beau, on attaque les choses sérieuses. On embarque dans le bus 702 direction le mont Sangaksan. On l’a choisi pour son temple dans une grotte mais on découvre devant un grand et  superbe temple en bois. Mais moi, c’est en face la mer et la colline qui m’attire. On y descend, on s’arrête pour acheter un couple de Dol Hareubang (littéralement traduit cela signifie grand-père de pierre d’ou le titre de mon article), les statues protectrices de Jeju que l’on retrouve un peu partout sur l’île. Un petit tour, sur le Hammel, un bateau à sec et j’ai envie d’aller juste faire le tour de la côté derrière pour voir le paysage. Bien, m’en a pris, ce bout du littoral est magnifique ! La lave creusée par la mer forme de superbes reliefs ! Et on y croise quelques pêcheurs.

Jeju

IMG_1764

IMG_1789

IMG_1801

IMG_1836

On remonte visiter le temple. Il y a une cérémonie en cours à laquelle on prend le temps d’assister un peu puis on passe à la grimpette pour arriver à la grotte dans laquelle un petit temple très simple est installé. Une statue de Bouddha trône en hauteur et devant un petit bassin dans lequel l’eau goutte d’en haut. On s’est très bien senti dans le coin du mont Sangaksan. Tellement qu’on y est restés 3 heures ! Voilà qui commençait très bien notre découverte de Jeju.

IMG_1867

IMG_1868

IMG_1942

IMG_1891

IMG_1938

Ensuite, direction la cascade de Cheonjegyeon, enfin, les cascades, il y en a 3. Ma préférée, c’est définitivement la seconde, mais chut, ne le dîtes pas aux autres, il paraît qu’elles sont susceptibles ! Un coup de taxi pour l’autre cascade, cette fois unique, qui à une lettre près porte presque le même nom puisqu’elle s’intitule Cheonjigyeon. Ils se foulent par pour nommer les cascades ici !

IMG_1987

Elle est beaucoup plus impressionnante ! On y croise beaucoup de Dol Hareubang. Dont toute une famille, juste avant l’entrée. Une légende voudrait qu’une petite fille se soit perdue dans la forêt et soit tombée nez à nez avec une de ces statues qui lui a parlé. La fillette a pris peur (normal, c’est une fille) mais après l’avoir rassurée, la statue l’aurait ramené chez elle. Accueilli assez hostilement par les habitants aussi, le grand-père de pierre aurait gagner leur confiance pour finalement devenir un protecteur de l’île. Et parce que je suis sympa, je donne une petite recette pour celles qui veulent tomber enceintes : prenez un grand verre d’eau, mélangez un bout de nez de grand-père de pierre pilé et buvez, c’est prêt !

Dol Hareubang

On se ballade ensuite sur le pont en forme de voilier un peu avant le parking et sur l’île à laquelle il mène. Le soleil décline un peu, nos forces aussi. On rentre après une belle journée, la tête pleine de jolies images et le sac plein de petits Dol Hareubang. Je suis tombé sous le charme de ses grands-pères de pierre !


-hotels.fr
  • Blog de Thailandee.com
    Paperblog