Koh Phangan sans Full Moon Party

Share Button

Il faut que les Fran√ßais perdent l’habitude d’aller √† Koh Fangan, √ßa n’existe pas. Koh Pangan par contre est bien la voisine de Koh Samui o√Ļ tous les √©tats de la lune ou presque sont pr√©texte √† la f√™te. De m√™me aucune Fitsanulok, aucun Wat Fo, aucune Koh Fi Fi ou Fuket en Tha√Įlande. Quoi que pour les deux derni√®res bizarrement, les gens prononcent leurs noms correctement en g√©n√©ral.
Apr√®s un passage √©clair √† Koh Tao encore plus inond√© de touristes que lors de mon dernier s√©jour, Hat Sairee √©tant litt√©ralement envahie, le temps de d√©couvrir les g√©n√©reux sandwichs au poulet grill√© du tout petit stand presque en face des bureaux de Lompraya (60 bahts), de crapahuter et me baigner dans l’eau calme et cristalline d’un coin de Mae Haad sans bateaux et avec une petite dizaine de touristes seulement, je troque la moiti√© de mon billet de bateau pour un sticker bleu qui me fait officiellement membre de ceux qui vont √† Koh Phangan.¬† L√†, je r√©side au Power Beach √† Ban Tai, une plage entre Thong Sala, o√Ļ se trouve le port et Hat Rin, le th√©√Ętre de la fameuse Full Moon Party de Koh Phangan. La derni√®re a eu lieu il y a quatre jours et apparemment, les derniers f√™tards viennent juste de quitter les lieux. Mon complexe est presque vide. Ma mission, si je l’accepte¬†: trouver un v√©lo √† louer. Et c’est pas chose ais√©e ici. Des loueurs de scooters y en a pl√©thore mais alors un deux roues √† p√©dalier, c’est rare, tr√®s rare. Je finis par trouver une agence de voyage √† Thong Sala √† 2 km de marche de l√† o√Ļ je r√©side qui en a un. Je le loue jusqu’au lendemain soir et hop on part √† la d√©couverte du Wat Khao Tham perch√© sur le flanc d’une colline dont je fais le dernier kilom√®tres d’ascension √† pieds. Mon v√©lo citadin n’aime pas quand √ßa grimpe. En pleine for√™t, le temple est un petit havre de paix qui accueille d’ailleurs une fois par mois des retraites de m√©ditation de 10 jours mais c’est surtout pour son point de vue qu’on lui rend visite. Et effectivement la vue est imprenable. Enfin, je l’ai quand m√™me prise… en photo. Je n’ai pas la patience d’attendre mais ce doit le meilleur endroit de l’√ģle pour observer le coucher du soleil.

Le 2e jour, je d√©cide d’aller √† Hat Rin, la plus belle plage, il para√ģt, et la plus f√™tarde donc. Jusqu’au milieu de Ban Kai, je p√©dale en sifflotant mais rapidement la route prend r√©guli√®rement de la hauteur me for√ßant √† poser pied √† terre et pousser mon fid√®le destrier.¬† Et y a des ascensions tr√®s tr√®s abruptes qui bizarrement ne descendent qu’√† peine avant de monter et monter encore. Bref, un parcours pas trop indiqu√© √† v√©lo sauf si vous avez les m√™mes vitamines et le m√™me v√©lo qu’Amstrong. J’arrive finalement √† la grande descente qui m√®ne √† Hat Rin. Sunrise Beach, son sable blanc sa mer gentiment agit√©e mais turquoise me d√©√ßoit presque, je m’attendais √† quelque chose de plus spectaculaire avec moins de vagues probablement. Voil√†, la sc√®ne du crime o√Ļ tous les 28 jours, des f√™tards venus du monde entier se d√©vergondent. Il ne reste plus grande monde, une soixantaine de personnes sur le sable et ils sont tout calmes. Dans les rues justes derri√®re, je d√©couvre une concentration de petites cliniques de premiers soins au kilom√®tre carr√© comme nulle part ailleurs en Tha√Įlande. Je vais jusqu’√† l’embarcad√®re d’o√Ļ partent les navettes qui rejoignent Koh Samui juste en face au niveau de son Big Buddha et pique une longue t√™te ‚Äďdeux en fait, j’y suis retourn√©- √† Sunset Beach √† l’eau plus calme et la plage quasie d√©serte. Sur le chemin du retour, je ne sais pas si c’est que je me suis habitu√© mais je trouve la route plus facile. Fatigante toujours mais moins interminable.

koh phangan thailande

koh phangan thailande

koh phangan thailande

koh phangan thailande

Un crochet par le Wat Po et son sauna aux herbes pour finir de suer un bon coup pour 10 bahts. La dur√©e d’utilisation est illimit√©e mais j’en sors au bout de 10 minutes, un quart d’heure, je ne peux pas dire le cadrant de ma montre est embu√©¬†! Enfin, si je portais une montre, il le serait. Apr√®s avoir rendu mon joli v√©lo de fillette, je finis la journ√©e par picorer aux diff√©rents stands du march√© de nuit de Thong Sala avant de reprendre mes 2 km de marche pour retrouver mon h√ītel.

koh phangan thailande

Le lendemain, je marche jusqu’√† Thong Sala en passant par l’int√©rieur de l’√ģle √† la recherche du Wat Phra Yai, litt√©ralement ¬ę¬†temple du grand Bouddha¬†¬Ľ, sa statue est √† peu pr√®s 90 fois moins grande que le Bouddha du Wat Muang d’Ang Thong, bref, la grandeur est une chose relative. Location du m√™me v√©lo fillette puis¬† randonn√©e autour de la tr√®s assoiff√©e Phaeng Waterfall qui s’essouffle un peu en cette fin de saison s√®che et ascension jusqu’au Domsila Viewpoint d’o√Ļ la vue sur un quart de l’√ģle est impressionnante. On ne regrette pas les efforts pour y parvenir. Par contre rapidement le ciel se montre mena√ßant et du coup visibilit√© et surtout¬† photos moyennes. Qu’importe j’y √©tais¬†!

koh phangan thailande

Je m’approvisionne au march√© de nuit et fais mes 2 kilom√®tres √† pieds habituels pour retrouver mon bungalow. Trempette dans un m√®tre d’eau, m√™me √† plusieurs dizaines de m√®tres du bord, la mer ne m’encercle qu’au niveau des cuisses. Je regarde en face et stupeur‚Ķ Koh Samui a disparu¬†! Je vais aller o√Ļ moi demain ? Le rideau de pluie camoufle parfaitement l’√ģle. Quelques minutes apr√®s, il pleut dru sur Koh Phangan aussi. Demain, d√©part pour Koh Samui, enfin si elle r√©appara√ģt.


-hotels.fr
  • Blog de Thailandee.com
    Paperblog