Phrae… Partez !

Share Button

Je ne sais pas pourquoi mais j’ai des envies de bord de mer et décide donc de retourner sur Bangkok pour attaquer la partie Sud de mon programme prévue normalement plus tard. Difficile de résister à  l’appel du large. Redescendant sur la capitale, je décide de m’arrêter à  Phrae. Le Lonely Planet, décrit la ville comme pleine de charme et m’a donné envie.
Première constatation, c’est pas ici qu’il faut faire ce qui est devenu une habitude pour moi à  savoir partir à  l’aveuglette chercher un hôtel. Il y a très très peu d’hôtels à  Phrae. Je finis donc par essayer de trouver un de ceux indiqués dans le guide. La ville n’est effectivement pas touristique du tout ! Pas de TAT office, pas de police touristique, pas de carte à  la station de bus, sauf celle affichée que j’ai hésité à  arracher mais bon ça se fait pas alors je l’ai juste photographiée. Mais heureusement mon hôtel, que j’ai fini par trouver grà¢ce à  ma mémoire visuelle digne des plus grands espions capable de retenir une carte dans ses moindres détails, en a une. Mes affaires posées, je me fais un circuit pour découvrir les temples dans la vieille ville.

Rue de Phrae

Wat Luang Phrae Thailande

Après le Wat Luang dont le musée est fermé, il est tard, faut dire, j’entends du bruit et me dirige dans la direction de la musique ? J’arrive rapidement devant un temple d’où dépasse de l’enceinte un grand Bouddha couché qui fait face au soleil qui se rapproche de son lit. J’en déduis, à  tort, vous verrez, que je suis au Wat Phra Non (ce qui signifie temple du Bouddha couché) qui me semblait pas exactement là  pourtant. La construction semble récente, un bà¢timent est d’ailleurs loin d’être fini mais l’intérieur déjà  décoré avec un autel et une statue de Bouddha accueille déjà  des fidèles. Je lui trouve du charme à  ce petit wat et prends plein de photos ce qui attire l’attention d’un moine, le responsable du temple qui tient à  m’en faire la promotion, me révèle son nom, Wat Pong Sunan, et m’encourage à  le faire connaitre. Ben voilà , c’est fait 😉 Et c’est vrai que s’il n’a pas un passé historique lointain, il est très intéressant et agréable.

Wat Pong Sunan Phrae

Wat Pong Sunan Phrae

Wat Pong Sunan Phrae

Le Wat Phra Non est un peu plus loin donc. Je croise en chemin la Vongburi House et surtout une petite kermesse où je m’engouffre et ne passe pas inaperçu étant le seul farang. Il y avait notamment un groupe de 3 musiciens pleins d’entrain à  la joie communicative.

Phrae Thailande

Le Soleil commence à  bailler, faut que je me dépêche si je veux faire des photos du Wat Phra Non avant qu’il n’y ait plus de lumière ! Son wihaan principal est magnifique, particulièrement le jeu de toîts mais ce n’est pas lui qui abrite le Bouddha couché. Non, il se repose dans un bà¢timent bien plus modeste à  l’arrière, sur le côté. Doré, aux traits raffinés, il est magnifique et aussi compliqué à  photographier que tous les autres du pays enfermés entre quatre murs qui ne laissent que peu de recul. Pourtant, j’en ferai une bonne vingtaine de photos, jouant sur les cadrages et la profondeur de champ.

Wat Phra Non Phrae

Bouddha Wat Phra Non Phrae

Ce petit tour des temples à  Phrae est vraiment agréable, par contre pour découvrir les curiosités hors de la ville, c’est plus compliqué. Il y a bien des songthews mais ils refusent de s’arrêter pour moi . La peur de me parler Anglais probablement. Même quand je sais lequel prendre. Au bout de deux qui ne s’arrêtent pas et plus d’une heure d’attente car ils ne sont pas si fréquents, je jette l’éponge. Les rares samlaws ne me seront pas d’une plus grande aide. Bref, je fais encore un petit tour de la ville le matin suivant, le temps de voir quelques restes discret de ses remparts, de me faire percuter le bras par le rétroviseur d’une voiture qui vole en éclat sans là¢cher mon appareil photo et de voir un tout petit Thaïlandais en descendre qu’au début j’ai pris pour un enfant se confondre en excuses en faisant de nombreux wai et de visiter le temple en bois du Wat Chom Sawan, avant de prendre le bus pour Bangkok et transit sur la route de ma première étape du Sud : Phetchaburi.

P.S: oui, j’oubliais, le nom de la ville se prononce Prè sinon, le jeu de mots du titre, il marche moins bien 😉


-hotels.fr
  • Blog de Thailandee.com
    Paperblog